CONTEXTE DU RENDEZ-VOUS DE LA NATURE

Valoriser les planes NATIVES ET ENDEMIQES D'HAITI

Rendez-vous de la Nature est une activité éducative traditionnelle organisée par le Jardin Botanique des Cayes. Plus de deux mille (2000 élèves) ont l’habitude d’y participer. Cette activité est une plateforme pour aider les élèves à avoir une autre vision du pays, les orienter et les connecter avec la nature en les faisant connaitre les plantes endémiques et natives d’Haïti. De ce fait, le thème retenu pour la troisième édition de Rendez-vous de la Nature cette année : ‘’Mieux connaitre les plantes natives et endémiques d’Haïti pour la conservation de la Biodiversité’’.

Depuis le sommet de Rio de Janeiro en 1992, presque tous les pays du monde ont fait de la conservation de la biodiversité une affaire d’Etat. En Haïti, presque toutes les entités de la société veulent s’impliquer. Certaines Institutions nationales et internationales se sont mobilisés pour connaitre, valoriser et conserver la biodiversité haïtienne.

 

Les projets de conservation et de protection de la biodiversité sont à la recherche de partenaire pour travailler ensemble. Les conservateurs et les chercheurs ont besoin des Institutions en Haïti pouvant les orienter à de nouvelles recherches sur le plantes endémiques d’Haïti. Les universités sont à la recherche des partenaires pouvant aider les étudiants à mieux connaitre les plantes d’Haïti pour les conserver. Les passionnés des plantes ont de bonne volonté de participer dans la conservation des plantes endémiques. La population, de son côté, a le grand désir de connaitre les plantes natives et endémiques du pays pour les conserver.

 

Pour ce, le Jardin Botanique des Cayes, à l’occasion de la fête de l’agriculture et du travail, lance la troisième édition de Rendez-vous de la nature ayant pour thème ‘’Mieux connaitre les plantes natives et endémiques d’Haïti pour la conservation de la Biodiversité’’. L’objectif de cette activité c’est de :   

  • Organiser des projets de campagne de sensibilisation sur la protection de la biodiversité.

  • Développer des partenariats avec d’autres Institutions pour la conservation de la biodiversité.

  • Orienter les chercheurs dans de nouvelles recherche sur les plantes endémiques d’Haïti.

  • Aider les étudiants à mieux connaitre les plantes natives et endémiques d’Haïti afin d’effectuer de nouvelles recherches pour leur meilleure conservation.

  • Donner aux passionnés des plantes l’opportunités de participer dans la conservation de celles endémiques et natives en Haïti.

  • Aider la population à connaitre les plantes endémiques et natives d’Haïti afin qu’elle puisse contribuer dans la protection et la conservation de la biodiversité.

 

Haïti est classé parmi les pays ou les zones les plus importantes du monde pour sa richesse en biodiversité végétales vasculaires. Dans le langage des scientifiques on dit qu’Haïti fait partie des hotspots (anglais) ou points chauds de biodiversité. Un point chaud ou hotspot de biodiversité est « une zone géographique contenant au moins 1500 espèces végétales endémiques mais qui a déjà perdu au moins 70 % des espèces présentes dans leur état originel. La surface totale des points chauds ne représente que 2,3 % de la surface de la Terre. A l’heure actuelle, 34 zones sont des points chauds. Plus de 50 % des espèces végétales et 42 % des espèces de vertébrés terrestres vivent dans ces points chauds ».  HAITI fait partie de la troisième zone d’intérêt mondiale pour sa richesse floristique. L’ironie du sort malgré cette richesse par ignorance nous importons des plantes dont la majorité est envahissante.  A titre d’exemple, le Neem (Azadirachta indica) introduit en Haïti pour sa croissance rapide, envahisse tout le territoire national et met en péril la flore native du pays.

Conscient de l’urgence d’actions concrètes, intelligentes, scientifiques et techniques pour conserver la biodiversité haïtienne, le Jardin Botanique des Cayes s’est inspiré de la SMCP (Stratégie mondiale pour la Conservation des plantes) et les Objectifs d’Aichi des Nations Unis pour la conservation de la Biodiversité d’ici 2020 pour définir ses objectifs de conservation d’ici 2020. En conséquence, toute l’équipe du Jardin se lance dans une vaste campagne de formation et de sensibilisation sur l’identification, la valorisation et la conservation des plantes natives et endémiques d’Haïti.  Cette année la troisième Edition de l’évènement « Rendez-vous de la Nature » avec pour thème « Mieux connaitre les plantes natives et endémiques d’Haïti, pour la conservation de la Biodiversité ». Cet événement annuel est un pont entre la société civile et le JBC dans la conservation de la biodiversité jusqu’à l’horizon 2020. Au cours de cette activité les visiteurs vont découvrir la richesse de la flore haïtienne à travers des expositions de : plantes natives et endemiques, planches d’herbiers, posters, vidéos projections et des conférences sur les différentes plantes endémiques et natives d’Haïti.

RESUME

Rendez-vous de la Nature

Titre du projet                :   Rendez-vous de la Nature
Thème                           :Mieux connaitre les plantes natives et endémiques d’Haïti, pour la conservation de la Biodiversité’’
Informations générales : du 28 avril au 2mai 2016
Inauguration                  : Jeudi 28 avril 2016 à 2 heures PM
Horaire                          : 9 heures AM à 5 heures PM.
Réservation                   : Appelez au 22703111

Personnes de contact    

Natacha Beaussejour   : Responsable Developpement et Marketing
Jean Jones SILIEN       : Coordonnateur du JBC
William CINEA              : Coordonnateur Adjoint 
Valencia Logiste           : Responsable des Reseaux Sociaux

Organisateur                 :Jardin Botanique des Cayes (JBC)

Localisation                   : Cette activité aura lieu au Jardin Botanique des Cayes 
                                        # 24, Bergeaud, Route Nationale # 2 à un Kilomètre de la ville des Cayes.

Objectif                          : Aider la population Haïtienne à mieux connaitre les différentes plantes endémiques et natives du pays afin de les valoriser et les conserver pour son développement.
Public ciblé                    :  Élèves, Etudiants, Naturalistes, botanistes, professeurs, professionnels, toute la population Haïtienne
Guidage et animation    : Trente guides et animateurs de jardins seront disponible pour donner des tours aux visiteurs afin explorer le jardin ethnobotanique, écologique, conservatoire de botanique, le jardin des topiaires et les différentes plantes natives, endémiques.
Exposition                       : Les visiteurs auront l’opportunité de voir et de visiter la collections des plantes vivantes du Jardin; Planches herbiers; Posters des plantes endémiques et Natives; Vidéos projections.
Conférencies                 : Plusieurs conférenciers seront disponibles pour debattre ces themes suivants :
1.    Les plantes natives et endémiques d’Haïti
2.    Urgence conservation de la biodiversité 
3.    Parc Macaya: enjeux, richesses et perspectives. 
4.    Jardin Botanique National d’Haïti : enjeux et perspectives. 
 

Presentation du Jardin Botanique des Cayes

Mieux connaitre les plantes natives et endémiques d’Haïti, pour la conservation de la Biodiversité

Le Jardin Botanique des Cayes a été fondé le 3 septembre 2003 sur une superficie de 8 hectares. Sa mission est d’inciter le public haïtien à se connecter avec la nature à travers la recherche scientifique, la conservation, l’éducation et l’horticulture. Localisé à Bergeaud à l’entrée de la ville des Cayes, le JBC est situé entre les deux plus grandes Réserves biologiques du pays : le Parc Macaya et le Parc La visite. Cette localisation géographique fait de lui un centre stratégique pour la conservation de la flore haïtienne.  Sa création constitue une exigence constitutionnelle car, l’article 256 de la constitution haïtienne amendée en 2012 stipule : « Dans le cadre de la protection de l'environnement et de l'éducation publique, L'Administration Centrale a pour obligation de procéder à la création et à l'entretien de jardins botaniques et zoologiques en certains points du Territoire. L’Etat peut, si nécessité en est démontrée, de déclarer une zone d’utilité écologique » Pour aider l’état haïtien à matérialiser ce rêve toute l’énergie de l’équipe se converge vers la transformation du JBC en un modèle à suivre pour créer le « Jardin Botanique National d’Haïti (JBNH) et d’autres structures de conservation (aires protégées, espaces naturelles, réserves naturelles) en Haïti.

 

Perspectives

 

  1. Inventorier de la flore haïtienne d’ici 2020.

  2.  Promouvoir la ré-végétation et l’aménagement paysager avec des plantes natives.

  3.  Mettre à jour la liste rouge de L’IUCN pour Haïti.

  4.  Inventorier les plantes envahissantes et agir pour stopper/ freiner leur propagation.

 

Please reload