Calycogonium apleurum, une plante qu’on croyait éteinte en Haïti.

Haiti-Biodiversité: “Une grande découverte dans le Département de la Grand-Anse”



Le 5 Novembre 1924, Dr Erik Ekman a collecté cette plante à Trouin dans la commune de Leogane. Durant ses quatre années passées en Haïti (1924-1928), Ekman l’a recensé seulement dans cette zone. De concert avec son professeur Urban, ils lui ont donné le nom de Mommsenia apleura. En 2005, après sa revision taxinomique par Judd, Bequer et Skean, elle a été reclassée dans le genre Calycogonium, d’où son nouveau nom: Calycogonium apleurum (Urb. & Ekman) Judd & Skean.


Depuis lors, aucun chercheur ou botaniste ne l’a rencontré sur le sol haïtien. On croyait qu’elle était éteinte. Cependant, le 23 février 1987, Thomas Zanonni du Jardin Botanique de New York, J. Pimentel et R. Garcia de la Republique Dominicaine l’ont collecté à Sierra Martin Garcia dans la province d’Azua, en Republique Dominicaine. Presque 100 ans après, l’équipe du Jardin Botanique des Cayes l’a recensé le 15 juin 2020 au bord de la rivière de fond Cochon dans le Département de la Grand-Anse.


Calycogonium apleurum n’est pas sur la liste rouge de l’UICN, donc elle ne fait pas partie des plantes prioritaires à conserver. Seulement cinq individus ont été identifiés dans un habitat sévèrement dégradé. Cette zone est un point magique de biodiversité et de plantes endémiques. Hélas! elle ne fait pas partie des zones clefs de Biodiversité et non plus des aires protégées en Haïti. Il est urgent de procéder à une étude systématique des zones clefs de biodiversité de la Grand-Anse afin de proposer un plan de conservation. En ce sens, le Jardin Botanique des Cayes compte lancer une nouvelle expédition scientifique au début de l’année 2021 pour re-évaluer la flore.



Featured Posts
Posts Are Coming Soon
Stay tuned...
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square