Cinq groupes de personnes à former en éducation environnementale relative à l'environnement (ERE)

En 1972, Haïti a fait partie de l’ensemble des pays qui participaient à la conférence de Stockholm où l’Education Relative à l’Environnement (ERE) a été ciblée comme un outil pour la résolution des problèmes environnementaux.





Malgré sa participation à cette initiative, on ne ressent pas vraiment la présence d’une démarche constante de l’Education Relative à l’Environnement et au Développement Durable (EREDD) qui s’impose sur le terrain. Mais tout n’est pas perdu. En effet, il existe à travers le pays certaines institutions qui entreprennent des activités qui touchent des groupes de personnes bien spécifiques. De son côté, l’état tente de l’initier à travers le curriculum des écoles fondamentales et les nouveaux secondaires. Il s’agit d’une initiative très louable qui mérite d’être amplifiée pour permettre aux différentes catégories sociales du pays d’être touchées, sensibilisées, formées sur cette question de façon à ce qu’on ait de véritables citoyens qui lutteront pour le bien-être environnemental de notre société. En ce sens, le département d’éducation environnemental du jardin botanique des Cayes (DEE-JBC) priorise dans ses interventions cinq (5) catégories de personnes au sein de la société qui méritent d’être prises en considération pour avoir des résultats tangibles sur le terrain. Il s’agit des :



1.-Professeurs des écoles fondamentales ;

2.-Élèves des classes fondamentales ;

3.-Agriculteurs et éleveurs ;

4.- Membres des collectivités territoriales

5.-Membres du staff de tous les acteurs qui implémentent sur le terrain des activités agricoles et environnementales ;

Dans ce domaine, toutes les catégories sociales méritent d’être sensibilisées. Que pensez-vous ? On attend de vous vos propositions.

Featured Posts
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square