Planter à la naissance d'un enfant, une tradition à maintenir

Le progrès d’un pays ou d’un peuple dépend de sa culture, ses mœurs, ses coutumes, ses traditions, etc. L’utilisation de ces croyances a des impacts négatifs ou positifs sur la vie de la communauté. En Haïti, nous avons de bonnes pratiques traditionnelles que nous avons tendance à oublier. Aujourd’hui le département d’Horticulture du Jardin Botanique des Cayes décide de vous parler de l’une d’entre elles qui est “l’habitude de planter à la naissance d’un enfant”.



Dans le passé, les haïtiens avaient l’habitude d’enterrer le cordon ombilical (lonbrik) de leurs enfants avec un arbre dans le but de garder un souvenir pour l’enfant dès sa naissance. Après la plantation de cette plante, les parents s’engagent à faire le suivi nécessaire pour la protéger et la conserver.


Cette pratique contribue à augmenter notre couverture végétale et la production des arbres fruitiers. Malheureusement, de nos jours cette tradition positive est en voie de disparition. Dans cette crise environnementale ou se trouve le pays, il est extrêmement important de retourner avec cette ancienne tradition.

Marthe Rabbiosi disait “Planter un arbre, c'est se donner 100 ans de vie"



Que pouvons-nous faire pour retourner avec cette tradition? Connaissez-vous d’autres qui favorise la plantation d’arbres en Haïti?

Featured Posts
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square