Un nouveau Cactus pour la flore haïtienne: Pereskia quisqueyana

P. quisqueyana est l’un des rares cactus qui possède des feuilles. Elle est sur la liste rouge de l’UICN dans la Catégorie CR ( En danger critique). Elle a été découverte par le botaniste français, Henri Alain Liogier en septembre 1977 dans la localité de Bayahibe, Romana en République dominicaine. On croyait qu’elle était exclusivement endémique à la République dominicaine, mais , le botaniste Haïtien William Cinéa l’a recensé le 2 juin 2019 à Belle-Anse, dans le département du sud-est d'Haïti. Désormais, elle est endémique à l'île.



Description


Après une révision du genre Pereskia en 2011, la plante a un nouveau nom Leuenbergeria quisqueyana. On l’appelle Rose Bayahibe en République Dominicaine. C’est un cactus dioïque qui ressemble à un arbuste et qui peut atteindre jusqu'à 6 mètres de hauteur. Son tronc est entouré de groupes d'épines ou aiguillons qui éclatent en grappes. Ses feuilles succulentes sont de forme elliptique et de couleur verte vive. De couleur rose, la fleur de Leuenbergeria pereskia apparait aux extrémités de ses branches. Ses fruits jaunes renferment des graines noires.


Distribution géographique


Leuenbergeria pereskia est une plante qui tolère les sols limoneux ou sableux et on la trouve généralement sur le littoral. Elle se trouve à Romana en République Dominicaine et Belle-Anse en Haïti. Le Jardin Botanique des Cayes (JBC) compte organiser d’autres expéditions scientifiques pour mieux évaluer l’espèce afin de bien comprendre sa distribution en Haïti.


Menace


Une population réduite a été recensée à Bayahibe dans un seul endroit. La dégradation de son habitat provoque la diminution de l'espèce dans son milieu naturel en République Dominicaine. Cependant, en Haïti l’espèce se trouve dans une aire protégée avec très peu de perturbation. Par contre, seulement deux individus ont été observés. En conséquence, il est nécessaire que les deux pays travaillent conjointement pour protéger cette espèce. En juillet 2011, Leuenbergeria pereskia est classée parmi les espèces en danger critique d'extinction par l’UICN.


Conservation


Pour mieux assurer la pérennité de Leuenbergeria pereskia des mesures de conservation in situ et ex situ ont été prises par le Jardin National de Santo Domingo.


Parallèlement, le Jardin Botanique des Cayes assure sa conservation ex situ en Haïti. Une vingtaine d’individus y sont déjà en production. Un plan de plaidoirie est en cours avec l’ANAP pour garantir la conservation in situ de l’espèce.



“Faisons de la science et de la conservation, une priorité en Haïti”


Note: Sur les bases de données officielles telles que l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), Global Biodiversity Information Facility (GBIF) ou PLANTLIST la plante est encore connue sous le nom Pereskia quisqueyana .


Bibliographies


CITES. 2007. CoP14 Prop. 24: Deletion from Appendix II of Pereskia spp. and Quiabentia spp. (Cactaceae). Fourteenth meeting of the Conference of the Parties. The Hague (Netherlands).

Garcia, M, Mejia, R.S. 1999. La Rosa de Bayahibe, salvamento de una especie. Boletin Jardin Botaniconacional Dr. Rafael Ma. Moscoso 8(6): 12-13.

Hunt, D., Taylor, N. and Charles, G. (compilers and editors). 2006. The New Cactus Lexicon. dh Books,

Milborne Port, UK.

Leuenberger, Beat. 1986. Memoirs of the New York Botanical Garden "Pereskia (Cactaceae)". New York Botanical Garden, New York.

Liogier, A. 1980. Noviates Antillanae. Phytologia 47(VIII): 167-198.

Featured Posts
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square