Département de Recherche et de conservation

             Les institutions nationales et internationales ont toujours des difficultés pour prendre de bonnes décisions pour redresser la crise environnementale en Haïti. Quoi faire ? comment faire ? qui peut faire ? Sont autant d’interrogations qui tuent des projets au stage d’embryon. Le grand scientifique Albert Einstein a dit « on ne pas résoudre un problème avec le même niveau de réflexion qu’on l’a créé ».  Donc pour améliorer la situation environnementale du pays, il faut élever la barre de la réflexion un peu plus haut. Le pays doit nécessairement investir dans la recherche scientifique pour qu’on puisse prendre de bonnes décisions scientifiques. La majorité de nos institutions privées et publiques ont souvent de bonnes intentions de changer la situation mais ils ont rarement de bonnes directions. A titre d’exemple l’introduction de cette plante envahissante, le Neem : Azadiratch indica) est un cancer qui met en péril la biodiversité Haïtienne.  Pour orienter les décisions environnementales du Pays, le Jardin Botanique des Cayes a l’instar de tous les autres Jardins Botanique a mis sur pied un Département de recherche scientifique et de conservation pour des recherches scientifiques et orienter les actions de conservation et de restauration du pays. 

 

Ce Département a pour objectifs de :

 

1.    Réaliser des recherches scientifiques afin de proposer des solutions durables aux Gouvernement, ONG et toutes autres institutions qui interviennent dans le domaine de l’environnement en Haïti.


2.    Construire des laboratoires de recherches. 


3.    Construire une banque de semences


4.    Participer à la formation des botanistes, conversationnistes, écologistes engagés et passionnés.


5.    Créer des structures de conservations : Conservatoire de la biodiversité, aires protégées, espaces naturels etc.)


6.    Publier des articles scientifiques et éditer des documents de références sur la gestion de l’environnement.