Département de Recherche Scientifique et  de Conservation

Le Jardin Botanique des Cayes a l’instar de tous les autres Jardins Botanique a mis sur pied un Département de recherche scientifique et de conservation pour faire des recherches scientifiques et orienter les actions de conservation et de restauration en Haiti.  

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon

Impact  environnemental

Collection des semences natives

Depuis la création de  l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) en 1948 la conservation de la biodiversité était une priorité pour certains pays. Après le sommet de Rio 1992, la conservation devient une préoccupation mondiale. Le Jardin Botanique des Cayes lui aussi se fait le devoir d’impliquer dans la conservation.  De ce fait la section de conservation du Jardin se divise en deux sub-sections : la section de conservation in-situ et la conservation ex-situ

De nous jours en Haïti il y une certaine conscience sur l’urgence de créer et de gérer les aires protégées pour la conservation de la biodiversité. Cependant la majorité de ces espaces de conservation de la biodiversité déclarées n’ont pas un système de gestion.  Pour aider à mieux gérer les aires protégées, le jardin Botanique des Cayes à entamer depuis 2012 l’identification et l’inventaire floristique des aires protégées en Haïti. Le jardin a déjà fait plusieurs propositions sur la manière et la stategie pour le développement de l’écotourisme afin de diversifier les sources de revenus de la population et  passer de la production à la conservation. ​

 

Conservation ex-situ

Haïti est l’un des pays les plus riches du monde en biodiversité végétale endémique. Plusieurs de ces plantes en voie d’extinction sont sur la liste Rouge de l’UICN (Union Internationale de la Conservation de la Nature). Des programmes de conservation ex-situ en appui à des programmes de réintroduction, et de restauration des habitats devraient une grande priorité pour l’Etat haïtien et toutes ONG qui travaillent dans la conservation de la Nature. Le jardin est en train d’inventorier toutes les plantes endémiques du pays et de rendre disponible les informations aux gestionnaires des aires protégées, et ceux-là qui travaillent dans la conservation de la biodiversité.   Le Jardin est ouvert aux partenariats avec des universités et institutions qui veulent faire des études sur les plantes en danger en Haïti.  

Division de Botanique 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon

Pour stopper l’extinction alarmante des plantes, plusieurs accords, traités et conventions internationaux ont été signés. La plus importante concernant les plantes est la SMCP (Stratégie Mondiale pour la Conservation des plantes). A travers cette convention on a recommandé à tous les pays signateurs de doubler le nombre de ces botanistes. Pour aider Haïti à marquer le pas, le jardin  a cree  une division Botanique pour l'enseignement de la botanique et l'écologie.