mer. 03 mars | Jardin Botanique des Cayes

Formation sur la liste rouge de l'UICN

Atelier de réflexion pour l’élaboration d’un plan d’action afin de réaliser la liste rouge nationale.
Registration is Closed

Location et heure

03 mars à 09:00 – 06 mars à 16:00
Jardin Botanique des Cayes

Au sujet du cours

Avec le changement climatique, la gestion de la biodiversité devient un enjeu majeur au niveau mondial. Déjà, beaucoup d’espèces sont menacées d’extinction. En ce sens, la conservation devient une priorité internationale surtout dans le domaine de l’environnement. En ce sens, les acteurs se sont mis d’accord et développent des outils d’orientation à la restauration. Ainsi, ils ont développé en 1964, la liste rouge qui est un outil d’alerte visant la sauvegarde des espèces qui sont menacées de disparition.

Presque tous les pays du monde ont leur liste rouge. Au niveau de la Caraïbe, Cuba, la République dominicaine ont leur sienne. Jusqu’à cette date, Haïti n’a pas encore de développer la sienne. D’ailleurs, on constate qu’il y a un manque de professionnel formé dans le domaine qui peut vraiment servir de guide sur le terrain où avoir la capacité pour réaliser des études relatives à la mise en place de cet outil.

Pourtant, le pays représente le 2e pays le plus riche en termes de biodiversité floristique après Cuba au niveau de la Caraïbe. En effet, l’île possède près de 5000 espèces de plantes vasculaires natives et endémiques qui méritent d’être protégées (AVECEDO, 2012). Cette végétation est fortement frappée par un niveau de déforestation qui fragilise les milieux naturels et entraîne la disparition d’espèces végétales comme dans la Forêt des pins (Conservatoire botanique national de Brest, 2014).

Face à cette situation, le Jardin Botanique des Cayes (JBC) organisait déjà en 2017 une séance de formation sur la liste rouge de concert avec BGCI et la participation des membres des du Ministères de l’Environnement (MDE), Alliance Nationale des aires protégées (ANAP), la Fondation Macaya (FM) Organisation pour la réhabilitation de l’environnement (ORE). Grâce à cette formation, une cinquantaine d’espèces en plus se trouve maintenant sur la liste rouge. Parmi elles se trouve le pseudophoenix lediniana (Palm mawon) venant de Léogane, Amirys apiculata (ti pwason) venant de Macaya et Meriana brevenpendupiculata (Flè malèrèz) de Macaya pour lesquelles on est en train de développer des fiches techniques de reproduction au niveau du JBC.

Dans le cadre du processus pour permettre au pays d’avoir plus de professionnels qui comprennent l’importance de cet outil, les responsables de JBC restent toujours à l’œuvre et cherchent des partenaires pour supporter des activités relatives à l’identification des espèces qui méritent une attention spéciale pour développer des actions de conservation. C’est dans ce contexte, que suite à une rencontre avec les responsables de la direction de la biodiversité et ANAP, ils se sont mis d’accord pour organiser un atelier de réflexion et de formation sur la liste rouge au profit des membres du staff du MDE/ ANAP/DBio, d’EPER dans la Grand ’Anse, du JBNH, JBOH, du JBC et quelques étudiants finissants des Universités du département du Sud.

Registration is Closed

Partagez le cours à des amis