Recherche sur les plantes natives et endémiques d’Haïti

Depuis le sommet de Rio en 1992, presque tous les pays du monde ont pris la décision de conserver les écosystèmes naturels et restaurer les espaces dégradés avec les plantes natives ou endémiques pour la conservation de la biodiversité mondiale et favoriser l’équilibre écologique. Il est recommandé a tous les ONG, collectivités territoriales, institutions publiques ou privées d’utiliser les plantes natives dans les programmes de reforestation ou de re-végétation. Dans beaucoup de pays des mesures drastiques ont été prises pour stopper tous les espèces exotiques dans les espaces naturelles, les aires protégés et des projets de restauration des habitats. Malheureusement très peu d’études et d’inventaires ont été réalisés sur les plantes natives en Haïti. La majorité des ONG et même certains ministères qui devraient être concernés par cette problématique sont entrain malheureusement de planter des espèces exotiques dans les espaces naturelles et au niveau des aires protégés. Conscient de ce problème, le Jardin botanique a initié cette démarche d’inventaire des plantes natives et établir une pépinière de production de ces plantes. Le jardin organise également des séminaires, conférences sur les plantes natives pour sensibiliser la population sur l’importance des plantes natives pour l’avenir du pays.